Kevin Mital en 10 questions!

Mi-Juin 2020. Des rumeurs sur le possible retour de Kevin Mital au Québec circulent. Les spéculations vont bon train quant à l’équipe chanceuse qui mettra la main sur l’ancien receveur et champion du Bol d’Or 2018 avec le Collège André-Grasset, le joueur le plus prolifique du circuit collégial cette même année, avec 17 touchés et 1058 verges de gain! Ses performances ont d’ailleurs trouvé écho chez nos voisins du sud, lui valant une bourse complète en 2019 avec l’Orange de l’Université de Syracuse, programme de football classé dans la division I de la NCAA/FBS!

Source: Twitter (Syracuse Football)

Le 30 juin, les rumeurs deviennent realité: Kevin est bel et bien de retour au Québec, et portera les couleurs du Rouge et Or de l’Université Laval! Une nouvelle accueillie avec joie dans les rangs du programme de football du Rouge et Or, qui a connu en 2020 un des meilleurs sinon le meilleur recrutement de son histoire!

Naturellement, une petite entrevue avec Kevin Mital s’imposait! C’est donc avec gentillesse que Kevin a accepté de répondre à quelques questions, histoire de connaitre le joueur et l’individu, au-delà des statistiques!

Parles-nous de ton cheminement au football?

KM: J’ai commencé à jouer en 2007, à l’âge de 8 ans au niveau civil, pour les Rebelles de Saint-Hubert. J’y ai joué pendant 4 ans. Ensuite, je suis allé au collège Charles-Lemoyne pour pouvoir être en sport-étude basket et pouvoir jouer au football en même temps, j’ai donc joué 5 ans pour les Dynamiques. Durant ces années j’ai eu la chances de faire partie de « Team Québec » durant deux ans et de « Team Canada » deux fois également .

Selon-toi, quels sont les attributs qui font de toi un bon joueur de foot? Peux-tu te décrire et nous faire part de tes forces?

KM: Je crois que je suis un joueur qui est très confiant en ses habiletés, qui joue avec une certaine passion et avec son cœur ce qui donne souvent des bons résultats.

Quels aspects de ton jeu voudrais-tu améliorer?

KM: Mes tracés de courses, comme receveur je pense que c’est une partie de notre jeu qu’on doit toujours peaufiner et s’appliquer sur plusieurs détails.

Qu’est ce qui t’as amené à devenir receveur? Quel genre de receveur es-tu?

KM: J’ai joué à la position de porteur de ballon quasiment tout au long de ma carrière, mais en secondaire 3, un de mes entraineurs, Frédéric Côté, a discuté avec moi et m’a proposé de commencer à prendre des répétitions comme receveur de passe, car durant l’été, j’avais énormément grandi, donc le changement de position s’est fait comme cela. Je crois que je suis un receveur avec des mains naturelles, imposant dû à mes 235 lbs, qui aime bien jouer physique, mais qui peut être aussi explosif qu’un petit receveur.

Nous comprenons que tu joues surtout à la position de WR. Es-tu aussi à l’aise comme SB?

KM: Oui, j’ai même beaucoup plus joué à la position de SB que WR. Au secondaire et au Cégep, ma position principale était SB, mais avec ma dernière année à Syracuse comme WR, je dirais que je suis autant à l’aise dans les deux positions.

La décision de revenir au Québec, après un passage d’une saison avec le Orange de Syracuse dans la NCAA, en a surpris plusieurs. Que réponds-tu à ceux qui disent qu’on ne quitte pas la NCAA pour jouer au Québec?

KM: Je comprends la première réaction des gens, car je crois que c’est le rêve de tout joueur de football de quitter pour aller jouer l’autre côté de la frontière. Mais après l’avoir vécu un an, je crois que je suis en position de savoir ce qui est bon pour moi et de prendre un décision éclairée et réfléchie pour mon futur.

Comment s’est déroulée la saison 2019 pour toi et ton équipe?

KM: Pour ma part, ce fût une longue saison en raison de mon arrivée tardive. J’ai manqué tout le camp d’été où les recrues apprennent tout le livre de jeux, j’ai donc aidé mon équipe en étant sur l’équipe de pratique et en continuant à m’entrainer pour être prêt pour le camp de printemps après les fêtes.

Tu as été une pièce maitresse des systèmes offensifs de Team Québec, Team Canada et lors de ton passage avec Grasset, avec au final un bol d’Or pour clore ton cheminement collegial Div1. Au delà des chiffres et des records, qu’apportes-tu comme bagage à Québec pour aider le Rouge et Or?

KM: Je crois apporter avec moi du  »leadership » et une vision gagnante. Je suis compétitif et mon but est de remporter la coupe Vanier à toutes mes années avec le Rouge et Or.

Quelles-sont tes visées à court terme avec Le Rouge et Or? Tu seras sans doute appelé à jouer sur les unités spéciales. Selon-toi, dans quel rôle pourrais-tu aider l’équipe à ce niveau?

KM: De m’installer à Québec, apprendre à connaitre les gars avec qui je vais partager mes 4 prochaines années. Ensuite, c’est sûr que je veux travailler fort pour gagner un poste de partant. Au football il n’y a pas de « job garanti ». Par contre, c’est sûr que je vais arriver au camp prêt à relever tous les défis.

Dans le vestiaire, tu seras le seul joueur issu de Grasset. Il y a eu quelques joueurs avant toi dans le tout début du programme, et un seul dans les 10 dernières années, soit Ugo Cavalancia, en 2016. Grasset est devenue avec le temps une « filière » naturelle des Carabins de l’UdM. Pourquoi Laval?

KM: Cette question revient souvent et je réponds souvent la même chose. Pourquoi pas Laval? Je pense qu’au fil des années, le Rouge et Or a prouvé qu’il était un programme incroyable à tous les niveaux et à toutes les positions. Aussi, j’aime bien briser les tendances et faire les choses différemment.

En lisant entre les lignes, on reconnait bien la mentalité typique recherchée par le Rouge et Or: un athlète humble, respectueux de l’organisation et de ses coéquipiers. Le multiple « recordman » du football RSEQ/Collégial Division I pourrait facilement se laisser aller à la vantardise et nous lui pardonnerions sans doute. Mais il n’en est rien! Malgré tout son talent, sa réputation et ses records, Kevin garde les pieds sur terre. Ça promet!

Merci Kevin d’avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions. Les partisans du Rouge et Or ont très hâte de te voir sauter sur le terrain du Stade Telus! Tu es le bienvenu à Québec et on te souhaite tout le succès que tu mérites dans l’uniforme de nos favoris!

Il nous reste donc à se souhaiter qu’il y ait une saison 2020 dans notre conférence!

FTF

3 COMMENTAIRES

À lire

Kevin Mital en 10 questions!

Mi-Juin 2020. Des rumeurs sur le possible retour de Kevin Mital au Québec circulent. Les spéculations vont bon train quant à l'équipe chanceuse qui...

« PRO DAY » Rouge et Or : la NFL au Stade Telus pour une 5e année consécutive!

Les Bears de Chicago seront en ville mardi le 10 mars pour évaluer nos 2 Rouge et Or, Adam Auclair (DD) et Kétel Assé...

🔴🔶 Rouge et Or – Faits saillants 2019!

«  Our greatest glory is not in never falling, but in rising every time we fall » - Confucius 2019 est derrière nous. 2020 promet d’être...