Saison 2020: les scénarios en temps de COVID19

Accueil Forums Rouge et Or Général Saison 2020: les scénarios en temps de COVID19

15 sujets de 136 à 150 (sur un total de 150)
  • Auteur
    Messages
  • #4831
    AvatarMike Harding
    Participant

    Daprès se que jai compris l`entrevue sera diffusé vers 18h30 en 2iem partie du Téléjournal.

    #4832
    SylvenSylven
    Participant

    En fait, l’explication plus scientifique de la réduction de la virulence du virus serait tout bonnement qu’on teste de plus en plus de gens et qu’on découvre ainsi de plus en plus de gens infectés mais qui n’ont que peu ou pas de symptômes. Ce qui fait chuter les taux d’hospitalisation et de mortalité partout dans le monde. Au point qu’on va probablement se retrouver, à la fin de cette pandémie, avec un taux de mortalité avoisinant celui de la grippe saisonnière (0.1% = 1 sur 1000). Si ça se confirme dans les prochains mois, on aura mis l’économie à terre et on aura mis la vie des gens sens dessus dessous pour un virus pas plus mortel qu’une simple grippe…

    Pour ceux que ça intéresse, allez lire cet article d’un médecin et auteur écossais. C’est très éclairant sur la gestion actuelle de la pandémie par la plupart des gouvernements. La bonne nouvelle est que ce n’est pas juste au Canada qu’on exagère sur les restrictions au détriment de plein d’autre pans de la société.

    Bien hâte de voir l’entrevue de Constantin ce soir à RadCan. Je crois qu’elle est à 18h30 plus précisément. Constantin est l’une des rares voix dans le monde du sport scolaire, j’ajouterais Luc Savoie du SSF qui a aussi été très vocal dans les médias, à vraiment défendre haut et fort les étudiants-athlètes et non juste du bout des lèvres comme Gustave Roël du RSEQ a pu le faire par exemple. Je suis sûr que ses joueurs lui en sont reconnaissants d’avoir vraiment eu leur intérêt à coeur.

    #4833
    SylvenSylven
    Participant

    Désolé Mike, je n’avais pas vu ton message mais au moins on dit la même chose !

    #4834
    AvatarMike Harding
    Participant

    Plusieurs journalistes fessent sur le nombre de cas, mais JAMAIS sur le fait que le nombres de tests on augmenté, jamais ils-elles challenge les gouvernements sur plusieurs points que une grande partie de la population se questionne, ensuite ces imbéciles se disent d`êtres la voix du peuple, ont comprends mieux pourquoi ils ne questionnent jamais les gouvernements sur des faits évident, tsé quand tu as besoin de subventions pour que ton média survive…..Honteux, gênant.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois par AvatarMike Harding.
    #4836
    SorayaSoraya
    Admin bbPress

    Entrevue de Coach Glen! J’aime particulièrement le passage où il dénonce le manque de support de la part du RSEQ! Gustave Roel est un personnage sans saveur, sans couleur, un fonctionnaire de la pire espèce! Lui et Brown de USports: même combat, 2 incompétents!

    Voilà, c’est dit.

    #4837
    SorayaSoraya
    Admin bbPress

    Merci Sylven pour l’article! Très très intéressant!

    #4841
    SylvenSylven
    Participant

    Honnêtement, je pense que Gustave Roël est meilleur que Brown. Je pense que Roël, contrairement à Brown, a les intérêts des étudiants-athlètes à coeur en quelque part. Il est juste beaucoup trop timide dans ses commentaires et ses réponses aux décisions gouvernementales. On dirait qu’il a peur de piler sur les pieds d’un gros bonnet ou de se mettre quelqu’un de haut placé à dos (genre le ministre Roberge) avec des commentaires plus acerbes.

    En passant, la valse des annulations commence. Le premier à passer dans le tordeur est justement le SSF qui a eu deux cas positifs (les enfants d’une infirmière), qui ne sont pourtant pas dans aucune équipe sportive de l’école mais, à cause d’eux, et je ne les blâme pas, tous les sports dans toutes les catégories sont annulés au SSF jusqu’à nouvel ordre ! On punit donc 1100 quelques pour deux jeunes infectés par leur mère, donc pas du tout relié à l’école. BRA-VO.

    Évidemment, Luc Savoie est dans tous ses états mais il crie dans le vide. Je le cite : «C’est très très frustrant. Nous avons 1 162 élèves sur le carreau à cause de ces deux petits bonshommes, dont ce n’est pas du tout la faute. Malheureusement, à part le décrier et dire que ça n’a pas de sens, on ne peut pas faire grand-chose. On retourne tous les joueurs à la maison pour quelque chose qu’ils n’ont probablement pas», poursuit-il. «La détresse et l’anxiété de ces «kids»… c’est épouvantable, ce qu’on leur fait vivre. Ils sont dans un milieu anxiogène, confinés dans des «bulles-classes», obligés de porter un masque et je ne suis pas sûr qu’on les écoute beaucoup.»

    Lui en tout cas ne mâche pas ces mots et dis les choses telles qu’elles sont.

    #4843
    SylvenSylven
    Participant

    Voilà maintenant que la saison automnale de sport étudiant (scolaire et collégial) est en danger à cause des nouvelles restrictions imposées par la Santé publique pour les zones oranges. Figurez-vous donc que le ministère de l’Éducation n’est pas sûr si la limite de 25 personnes dans un rassemblement inclut ou pas les joueurs et entraineurs !! Pas besoin de vous dire que si ça inclut les joueurs et entraineurs, on vient d’éliminer plein de sports, dont évidemment le football où il y a plus de 25 joueurs juste dans une équipe !

    Désolé mais le gouvernement du Québec, et plein d’autres gouvernements occidentaux, surréagissent présentement. Je vous rappelle que les zones oranges tournent présentement autour de 40 à 50 cas actifs par 100 000 habitants. 50 cas actifs par 100 000 habitants, c’est un cas actif sur 2000 personnes. Donc, il faudrait en théorie rassembler 2000 personnes au même endroit pour espérer avoir un cas actif dans le lot.

    Les gouvernements ont tellement peur de se faire critiquer par les médias ou l’opposition de ne pas assez en faire, qu’ils en font trop. Et ça donne les résultats qu’on voit : économie dévastée, hausse fulgurante des problèmes de santé mentale et fléau de pertes d’emploi, divorces, faillites, violence conjugale et suicides. C’est simple, les restrictions imposées font plus de dommages que le virus lui-même ! Mais ça, personne n’en parle parce que c’est moins sensationnaliste.

    De leur côté, les médias et l’opposition ont perdu tout sens critique et ne voient plus clair. Ils font juste se crinquer mutuellement pour toujours plus de restrictions et mesure coercitives en regardant bêtement juste les nouveaux cas journaliers qui augmentent mais pas les hospitalisations et les décès qui sont relativement stables.

    #4847
    SorayaSoraya
    Admin bbPress

    Tu veux rire un peu plus Sylven? Lis ceci:

    #4853
    SylvenSylven
    Participant

    Sacrifice, tu fais quoi si t’es le responsable des sports d’une telle école où il y a un cas, tu joues à l’encontre des directives du ministère de l’Éducation ou tu ne joues pas même si la Santé publique est d’accord ? En conclusion, ce serait peut-être bon que la Santé publique et le ministère de l’Éducation se parlent, question d’avoir une position commune à la fin de la journée…

    Après ça, comme démontré par une récente étude du Royal Ottawa Hospital sur la santé mentale des gens en cette période de pandémie, on se demande pourquoi il y a une forte hausse d’anxiété, d’angoisse et de déprime dans la population. Peut-être un peu beaucoup à cause de la confusion et de l’incohérence des mesures gouvernementales mises en place ?!?

    En passant, la question des 25 personnes max a semble-t-il été résolue : 25 personnes max excluant les joueurs et entraineurs. Mais pour compliquer un peu la patente, dans le cas de deux équipes qui dépassent 25 personnes, les spectateurs ne seront plus permis ! Donc, pour un match de football scolaire par exemple, où les joueurs peuvent avoir de 13 à 16 ans (i.e. mineurs), leurs propres parents ne pourraient pas assister au match !!

    #4863
    SylvenSylven
    Participant

    Intéressant article sur les états d’âme de Thomas Bolduc avant, pendant et suite à l’annulation de la saison 2020. C’est vraiment triste ce qu’on fait subir à ces jeunes pour une maladie qui ne les concerne pas. En bref, on gâche leur vie depuis des mois et c’est loin d’être fini. J’ai beaucoup de peine pour tous les jeunes du Québec en ce moment, en particulier ceux en région rouge qui n’ont plus le droit de rien faire à part aller à l’école, pis encore.

    #4864
    AvatarBigJer
    Participant

    Bien qu’ils n’en meurent pas, pourant les moins de 30 ans sont les plus touchés par la deuxième vague.

    #4865
    SylvenSylven
    Participant

    La très grande majorité des moins de 30 ans n’ont que peu voire pas de symptômes. Et après, il sont immunisés pour au moins quelques mois, ne représentant plus aucun danger de transmission. Ils développent aussi lentement mais sûrement l’immunité collective qui est la seule autre façon de combattre un virus, à moins d’un vaccin efficace dont on ne verra pas la couleur avant des mois et des mois. Les compagnies pharmaceutiques travaillent fort pour son développement mais on est encore très loin d’une distribution à grand échelle.

    #4866
    SorayaSoraya
    Admin bbPress

    Le plus important, évidemment, c’est de ne pas en mourir n’est ce pas @bigjer … tsé, la fameuse courbe de Dr Arruda qu’il fallait aplatir au printemps, c’était celle des décès;) … comme par hasard, elle est devenue celle des cas!

    J’aime bien cette illustration du Dr Bernier, ça vaut la peine de lire au complet …

    #4867
    SylvenSylven
    Participant

    En fait, la courbe que le Dr. Arruda voulait aplatir ce printemps était celle des hospitalisations car le système de santé était près du point de saturation avec 1800 personnes hospitalisées au sommet de la courbe en avril. Aujourd’hui, nous sommes à 275 hospitalisations, soit plus de six fois moins. La courbe a été aplatie et le système de santé n’est plus saturé.

    Mais l’aplatissement de la courbe et la préservation du système de santé sont devenus des objectifs secondaires. Dans leur folie de grandeur et de contrôle de la population, l’objectif du gouvernement de la Santé publique est maintenant d’éradiquer le virus. Or, il y a seulement trois façons de faire cela :
    – Confiner 100% de la population, même les travailleurs essentiels, pendant au moins 14 jours. C’est évidemment impossible. On ne peut pas arrêter la Terre de tourner pendant deux semaines.
    – Administrer un virus sûr et efficace à au moins 60% de la population. Il reste à le développer et à le produire à grande échelle ! Cela prendra encore plusieurs mois. On fait quoi en attendant ?
    – Développer l’immunité collective comme l’ont fait la Suède, Taiwan et Singapour entre autres, en protégeant à tout prix les personnes vulnérables (personnes âgées de plus de 70 ans, personnes avec co-morbidités sérieuses et personnes immunosupprimées) mais en laissant les autres mener une vie relativement normale. Les personnes non vulnérables devront l’attraper pour se forger une immunité, pas toutes en même temps évidemment pour ne pas surcharger le système de santé. Quand cette immunité atteindra environ 60% de la population, le virus sera dans un cul-de-sac n’ayant plus personne à contaminer. Il mourra alors de sa belle mort.

    Mais non, au lieu de ça, on joue au yoyo avec le confinement : on confine, les transmissions baissent; on déconfine, les transmissions augmentent; on reconfine, les transmissions rebaissent; on redéconfine, les transmissions réaugmentent et ainsi de suite. Mais à chaque fois qu’on confine, on détruit l’économie et la santé mentale des gens, en particulier celle des jeunes qui n’ont pas à subir cela car ils ne sont pas du tout à risque face à ce virus.

15 sujets de 136 à 150 (sur un total de 150)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.